Le maintien du salaire en cas de maladie obéit à de nouvelles règles depuis la loi du 25 juin 2008, pour les salariés ayant un an d'ancienneté.

Vous devez maintenir à tout salarié justifiant d'une année d'ancienneté dans l'entreprise :

- 90 % du salaire brut pendant 30 jours,

- Pendant les 30 jours suivants : 2/3 de la rémunération.

Il y a un délai de carence de 7 jours pour l'indemnisation : ce n'est qu'à compter du 8ème jour d'absence que cette indemnisation doit être mise en oeuvre.

Ces montant doivent bien entendu se calculer en tenant compte des indemnités journalières versées par la Sécurité Sociales : l'employeur ne verse que le complément.

Ces règle ne sont valables que si le salarié a valablement justifié de sa maldie dans les 48H et qu'elle est prise en charge par la Sécurité Sociale.

Auparavant il fallait justifier d'au minimum 3 ans d'ancienneté.

A noter qu'au cas par cas, votre conventions collective peut prévoir des disposition plus favorables globalement. N'oubliez pas de la consulter.